Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

La déclaration d’indépendance de Liberland

Sealand history

Liberland est une parcelle de terrain non réclamée située sur la rive ouest du Danube, entre la Croatie et la Serbie.

La revendication d’indépendance de Liberland est un cas intéressant. Les réclamations d’irrégularités de tracé frontalier laissant un territoire exempt d’être possédé par des États voisins ne sont pas nouvelles. La plus grosse difficulté pour le demandeur est de rester
suffisamment fort pour conserver le territoire face à des voisins beaucoup plus importants. 

La revendication d’indépendance de Sealand prend sa source dans la construction illégale de la forteresse îlienne par la Grande-Bretagne dans les eaux internationales. Toutefois, comme cet événement s’est produit en temps de guerre,
les autres États voisins se sont abstenus de s’y opposer. La forteresse fut abandonnée quelques années après la guerre ; en réalité, le R-U avait l’obligation de la détruire,
mais il ne le fit pas. Elle fut laissée comme terra nullius ou « no man’s land » au sens de Jus Gentium (droit international romain auquel les États modernes
continuent de se référer dans ce domaine). Après notre Déclaration d’indépendance en 1967, le gouvernement britannique fit exploser le fort ‘Sunk Head’, dernière
forteresse restante qu’il avait construite pendant la guerre dans les eaux internationales. Il tenta de reprendre possession de notre fort en voulant nous l’acheter et
eut également recours à un nombre incalculable de machinations. 

Heureusement, le R-U est probablement la nation la plus respectueuse au monde des lois et nous avons réussi à la conserver. Depuis, le R-U a étendu
ses eaux territoriales jusqu’à 19 kilomètres (CNUDM 1982). Nous avons également étendu les nôtres et soutenons qu’une ligne médiane doit exister entre le R-U et notre Principauté, comme
entre les îles anglo-normandes et la France.

Au fil des ans, nous avons également obtenu une reconnaissance de facto de la part d’autres États, la plus mémorable étant la visite de l’ambassadeur d’Allemagne lors d’un
incident international survenu en 1978.

Nous adressons tous nos vœux de succès à Liberland dans leur très intéressante initiative et nous les suivrons de près. 

Diffusez-nous sur les médias sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laissez un commentaire

Achetez un titre de noblesse

Devenez un(e) noble Chevalier, Lord, Lady, Baron ou Baronne du plus petit pays du monde !

Spécial

Diffusez-nous

Articles récents

Michael Roy Joan And Penny Raising The Flag Resized Min
Actualité de Sealand

50 ans d’indépendance

La Principauté de Sealand est sur le point de fêter pour la première fois le 50e anniversaire du hissage de

Retour haut de page